Une page Facebook qui fait revivre le Lausanne d’antan

HISTOIRE • Sur Facebook, une page cartonne en proposant des images et vidéos d’archives consacrées à la capitale vaudoise. Animée bénévolement par un jeune éducateur lausannois, elle voit son nombre d’abonnés s’envoler.

  • DR

    DR

"A la base c’était pour m’amuser. Aujourd’hui je me rends compte que cela marche très très bien et je suis même un peu choqué par cet engouement!» C’est en 2018 que le Lausannois Florian, éducateur de son métier, décide de reprendre la page Facebook Lausanne Retro. A l’époque elle arborait déjà un très méritoire chiffre de 1000 abonnés. Trois années plus tard, Lausanne Retro flirte avec les 10’000 abonnés. «Et il n’y a pas que le nombre d’abonnés, s’enthousiasme le trentenaire. Il y a aussi la portée de chaque publication, car à chaque fois que je publie quelque chose, cela va très vite et très loin.»

Et pour cause: à but non lucratif, et avec pour seule ambition de «susciter le partage des connaissances entre utilisateurs, et notamment le partage entre les différentes générations», Lausanne Retro publie régulièrement d’anciennes photographies, vidéos et coupures de presse de Lausanne et de sa région, le tout agrémenté d’informations, dates, et anecdotes qui font le bonheur des followers, comme en attestent leurs nombreux commentaires.

Partager les découvertes

Passionné et curieux de l’histoire de sa ville, Florian décide de reprendre la page dès le début de l’année 2018, histoire de «partager» ses propres découvertes. «Au lieu de regarder des films et séries le soir, j’ai pris sur mon temps libre pour me renseigner sur les photos et les archives que je publie, en les documentant et vérifiant attentivement, ce qui est très important en cette période de fake news.» Depuis cette date, ce sont pas moins de 70 publications qui égrènent le mur Lausanne Retro, avec les très populaires photographies «Avant et après» de hauts lieux de la ville et qui expliquent, selon Florian, le grand succès qu’enregistre la page ces dernières années. «Le public apprécie ces photographies, toutes libres de droits ou sous licence Creative Commons, surtout lorsqu’elles sont agrémentées d’un texte d’explication et de contextualisation».

Après avoir assorti sa page d’un petit site web de présentation, Lausanne Retro, Florian est désormais à la recherche de passionnés pour l’aider à continuer à la faire vivre. «Je me sens un peu seul donc je cherche des personnes pour m’aider à écrire, faire les recherches, etc. Mais le tout doit rester à but non lucratif car seul le plaisir de faire compte et il ne s’agit pas de se substituer au Musée historique de Lausanne, cela reste le vrai plaisir de le faire. En réalité les personnes qui devraient être payées ce sont celles qui scannent traitent et conservent les précieuses archives. Ce sont elles aussi que je veux valoriser à travers cette page.»

www.facebook.com/Lausanne.retro et https://lausanneretro.wixsite.com/info